En travaux...

Les élèves de notre néo-coach, Manu Pointeau, accueillaient les Herbiers-Ardelay en phase préliminaire de la Coupe de France, ce dimanche 23 août 2020 à 15 heures.


... une rencontre qui ne créera pas de souvenir et ne figurera pas en bonne place dans le livre d'or du FCVM. Les Rouge & Gris sont en phase de construction et il est indéniable que l'effectif convoqué est capable de mieux, beaucoup mieux faire.


La première mi-temps verra les vendéens, adossés à un petit vent, investir le camp local en usant et ré-usant de balles en profondeur, faisant fi du milieu de terrain, cherchant sans cesse à approvisionner ses attaquants.

Le jeu de passes en pâti laissant la part belle aux confrontations directes défenseurs-attaquants.


La pause interviendra sans que les portiers ne soient réellement mis en danger. Deux faits de jeux cependant, lorsque Mouky Barré dû sortir sur blessure à l'approche des 10 premières minutes de la rencontre et lorsque le gardien vendéen entreprit de s'emparer du cuir avec les mains aux delà de ses dix-huit mètres. Coup-franc et carton jaune... seulement de coloris jaune ???


Bref, le score demeurait vierge au terme des 45 premières minutes.


La seconde mi-temps sera plus animée, notamment du côté Rouge & Gris.

Un coup-franc donné par S. Proust trouva la tête de M. Guittet, celui-ci trompant imparablement le portier visiteur.


65', FCVM 1 - 0 ARDELAY


Mais les co-équipiers de cap'tain Birit, certes devant au score, avaient encore beaucoup de chemin à parcourir avant de se voir déclarés vainqueurs. Bousculés dans l'entre-jeu par les "tampons" et "coups de boutoirs" de [Hard-elay], -quelquefois limites et proches de la sanction-, les locaux reculaient, se rapprochant irrémédiablement de leurs bases arrières, limitant le lien avec leurs attaquants. Coach Manu Pointeau faisait pourtant l'impossible, se démultipliant pour ratisser et distribuer au mieux quelques ballons d'offensive.


Ce qui devait arriver arriva. Sur une bévue défensive, le ballon échoua dans les pieds d'un attaquant vendéen, crucifiant l'infortuné O. Vattant.


71', FCVM 1 - 1 ARDELAY


La suite de la rencontre verra le même schéma et se clôturera sur un pénalty en faveur des vendéens.


85', FCVM 1 - 2 ARDELAY


La messe était dite, car malgré les 5 minutes restantes dans le temps réglementaire additionnées des arrêts de jeu, les fervents les plus fervents avaient abandonné tout espoir de remontada !


Le FCVM est en reconstruction, au moins pour ce qui concerne son équipe fanion. La Coupe de France est loin de primer sur l'importance du championnat. Profitons de ce type de rencontre pour tirer les enseignements nécessaires à progresser. Peut-être des repositionnements mais sûrement un engagement, une présence, une envie, autant d'éléments à mettre au crédit de nos adversaires du jour et que l'on se doit faire nôtres pour les joutes à venir. Cherchons la passe plutôt que de se débarrasser du ballon et laissons la peur aux vestiaires, cette appréhension si mauvaise conseillère...


Demain est un jour nouveau et mon petit doigt me dit que ce sera un jour ensoleillé et propice aux couleurs du FCVM.


VIVE LES ROUGE & GRIS ...

VIVE LE FCVM ...




236 vues